top of page

Une Reportage de FR3 aux Courens

La rue (Ruta angustifolia) s'est largement développée sur l'ensemble du plateau des Courens

Dernière mise à jour : 8 juil. 2021

En cette période de fort ensoleillement, la « rue » plante courante dans nos jardins et dans nos collines se révèle comme « plante phototoxique ».




Présente sur le plateau des Courens, la Rue* (Ruta angustifolia) s'est largement répandue sur les parcelles du verger conservatoire de la grange Laget au printemps 2021.

Conséquence du fort ensoleillement ces derniers jours cette plante photo toxique peut occasionner de fortes brûlures.





La Rue (Ruta angustifolia) C'est un sous-arbrisseau de 70 cm à 100 cm de haut environ, très ramifié et ligneux à la base. Ses feuilles d'un vert glauque, semi-persistantes, sont alternes, souvent trilobées et de consistance un peu charnue. Ses fleurs sont petites, de couleur jaune verdâtre, et regroupées en corymbe.


Symptômes

Après un contact avec la sève de la plante et sous l'effet de l'exposition au soleil ou au banc solaire, des lésions de la peau se développent en quelques jours. La peau devient rouge, gonflée, et des grandes bulles (cloques) mettent un à deux jours à apparaître. Les lésions ont l'aspect d'une brûlure. Après guérison, des taches brunes peuvent persister : on parle d'hyperpigmentation résiduelle.



Traitement **

· Même si la peau paraît normale au moment du contact, laver soigneusement la peau.

· Changer de vêtements s'ils ont été contaminés par la sève de la plante.

· L'effet de sensibilisation persiste plusieurs jours. Éviter toute exposition au soleil pendant une semaine environ : manches longues, pantalons, chapeau...

· Protéger les zones exposées à la lumière solaire par une crème à haut indice de protection (50).

· Surveiller l'apparition d'une réaction : si la peau devient rouge ou gonflée, consulter le médecin traitant ou un dermatologue.


Toxicité**

Après un contact avec la sève de la plante, la peau devient hypersensible au soleil pendant plus d’une semaine, et ce malgré un bon rinçage. Il s’agit d’une réaction de phototoxicité causée par des substances appelées furanocoumarines présentes dans toutes les parties de la plante.


Prévention

· Se protéger la peau en se promenant pour éviter le contact avec la sève.

· Attention aux projections de gouttelettes qui peuvent imprégner les vêtements.



* « Flore du Vaucluse » (B.Girerd et J.P.Roux, Biotope, 2011)

** Centre antipoison de Vaucluse (04.91 75 25 25)


Comments


bottom of page