Le CASTELLAS

EN 1857 

tableau vue castellas.png

Cette peinture du Castellas a été réalisée par un artiste local (Masson) en juin 1857. Il s’agit donc de la plus ancienne vue du Castellas que nous connaissons à ce jour. Document précieux : si le site semble avoir peu changé en 160 ans, ce tableau nous donne en réalité une image plus précise
qu’aujourd’hui des remparts du château. On y reconnait notamment un rempart nord (à gauche) aujourd’hui totalement écroulé, ainsi que l’angle du rempart sud (à droite) qui a également disparu depuis. Ce témoignage émouvant, avec ses deux personnages au premier plan, sera fort utile pour nos travaux d’interprétation et de mise en valeur du site !


Dominique Tissot 

AUTRES ARTICLES EN LIEN AVEC CE SUJET
Les Bancau
L'exemple du verger d'Aubune et des Costes et la question de l'eau
terrasses aubune.png

La culture en terrasses pratiquée sur les Costes, le versant sud du plateau des Courens, et sur son piémont à l’ouest d’Aubune, est une pratique ancestrale, déjà connue des gallo-romains, qui était bien adaptée au milieu méditerranéen et à l’animal de trait au pas sûr, âne ou mulet, tirant un attelage léger.

Lire plus >

Les Gippières de Durban
L'utilisation du gypse
à Beaumes
Ne faire gip.png

Sur le territoire de Durban se trouvaient des carrières de gypse qui étaient exploitées pour la fabrication du plâtre. Le plâtre était déjà fabriqué en Egypte antique à partir de la calcination du gypse, le gypse cuit étant ensuite broyé et battu jusqu’à former une poudre blanche, et les romains en ont diffusé la technique et l’utilisation.

Lire plus >

Histoire
de la culture
des oliviers
à Beaumes-de-Venise
DSC05514.JPG

Dans la région les oliviers sont cultivés depuis l’époque romaine pour produire de l’huile.

Selon Claude Mesliand, « l’olivier est plus qu’une culture traditionnelle, il est inséparable d’une civilisation qui ignore presque totalement les graisses d’origine animale ».

Lire plus >