Parking du Castellas : chantier de pierre sèche par les stagiaires du campus Louis Giraud


Pendant la semaine du 17 au 21 mai, 20 apprenants du Campus Louis Giraud -CFPPA de Carpentras-Serres ont été évalués sur la construction d’un mur en pierre sèche.

Au parking du Castellas de Durban à Beaumes-de-Venise, en octobre 2019, les bases du mur avaient déjà été posées par des étudiants ERASMUS qui s’étaient attelés à ce chantier de 25m de long. Situé sur la face nord de l’éperon rocheux surplombant le village de Beaumes, le mur a la contrainte de devoir retenir un terrain boisé accusant une forte pente.


Les techniques de murailler transmises aux générations 5G !

Encadrés par leur référent de formation Frédéric Mignot et par le murailler drômois Loys Ginoul, les stagiaires ont appris à trier les pierres et préparer le fond de fouille (sur un sol meuble, rechercher le bon sol en éliminant de 15 à 20 cm de terre végétale, NDLR). Pour chaque pierre du mur, l’étudiant doit apprendre les 4 étapes incontournables qui donneront un mur stable : le choix de la pierre, sa présentation sur l’ouvrage, son calage et enfin son remplissage qui consiste au blocage par bourrage de pierres plus petites.

« Les deux parements étant visibles, ils sont bâtis avec le même soin. Leur dimensionnement répond à des principes empiriques de stabilité en fonction de la qualité de mise en œuvre et de la nature des pierres ; par exemple pour une hauteur de 1 m, la largeur à la base du mur doit être de 60 centimètres et de 40 centimètres en tête de mur. C’est ce que l’on nomme le fruit du mur », nous apprend Loys Ginoul. Une stagiaire complète : « Le fruit du mur permet de jouer sur le centre de gravité de la pierre et de renforcer l’effet du poids sur l’intérieur du mur ».

Des étapes aussi importantes que le couronnement du mur, le drain et le remblaiement arrière ont également été expérimentées lors de cette formation.

Salués par les bénévoles des Courens venus partager croissants et café vendredi matin, les apprenants du CFPPA ont considérablement avancé le chantier. « Aux Courens, la transmission des savoirs se fait grandeur nature, pas en virtuel ! » rappelle Michel Grillet, président de l’Association.

C’est évidemment une joie pour les étudiants, très fiers de savoir que l’ouvrage ne sera pas démonté et qu’il perdurera au moins une centaine d’années !


Diaporama d'une semaine de chantier (faire défiler avec les flèches)


10 places de stationnement désormais opérationnelles

L’accès au Castellas du Durban place forte du 11e siècle, ainsi qu’au parcours historique mis en place début mai par les bénévoles de l’association des Courens sont facilités. Notez que le Castellas est encore en phase chantier, mais il permet déjà de voir la chapelle du Castrum, ses tours et son rempart. L’endroit jouit d’une situation exceptionnelle et sert de cadre privilégié à des manifestations culturelles. A noter, la prochaine en date est un spectacle du TRAC « Carmen ou la marge libre », donné le 4 juillet prochain.


Pour compléter, deux références pour les passionnés de la technique à pierre sèche et dont Loys Ginoul est co-auteur : « Construire en pierre sèche » et « Pierre sèche ; théorie et pratique d’un système traditionnel de construction » aux Éditions Eyrolles.

24 vues0 commentaire

CONTACTEZ-NOUS :

Les Courens

Partager le patrimoine

85 Avenue Raspail 

84190 Beaumes-de-Venise

PROVENCE France

© 2019 par www.lescourens.org

  • Facebook - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc